07. Leçon n°7 : L'utilisation de l'embrayage

L'embrayage sert à mettre le contact entre le moteur et les roues c'est à dire à embrayer et à séparer le moteur des roues c'est à dire à débrayer.

Louez et regardez cette vidéo tutoriel pendant 30 jours pour 1,5€ !

Cours payant par abonnement (20 vidéos pour 10€)

07. Leçon n°7 : L'utilisation de l'embrayage


Louez et regardez cette vidéo tutoriel pendant 30 jours pour 1,5€ !




Contenu de la vidéo

C’est une pédale complexe mais avec une bonne technique je vais facilement la maîtriser.

Une pédale puissante

On constate tout d'abord que l'embrayage est une pédale puissante qui remonte violemment si l'on ne sait pas la retenir.

Donc, pour avoir la force suffisante qui va permettre de maîtriser cette pédale, j'utilise toujours l'embrayage avec le bout du pieds gauche et avec le talon par terre.

Pour appuyer sur l'embrayage et donc séparer le moteur des roues je positionne d'abord mon pieds gauche devant la pédale correctement avec le bout du pieds sur la pédale et le talon par terre puis simplement je pousse avec force et jusqu'au bout sur cette pédale.

Un geste difficile

Pour remonter l'embrayage et donc mettre le contact entre le moteur et les roues, je recule le talon au sol et je retiens la pédale avec le bout de mon pieds. Je dois m’opposer à sa puissance. C'est un geste difficile. Mais en faisant ainsi on voit que le bout du pieds est toujours bien positionné et que je retiens la pédale. Comme on le verra, cette technique va permettre de contrôler l’embrayage au point de patinage et de maîtriser mon véhicule à allure très lente.

Les défauts à éviter

Maintenant, si je remonte l'embrayage simplement en pliant la cheville je constate alors que je n’ai plus le bout du pieds sur la pédale mais le plat du pieds, comme on peut le voir ici,  le talon va  s’enfoncer et je vais être obligé de le  soulever. Dans ce cas il m'est beaucoup plus difficile voir impossible d’utiliser correctement la pédale.

Si j’essaie enfin de remonter l’embrayage sans garder le talon par terre je constate alors que je ne retiens plus vraiment la pédale car je manque d’appui et de force. En faisant ainsi, le contact entre le moteur et les roues sera toujours brutal et provoquera des à-coups et même de nombreux calages au démarrage.

En conclusion

Pour remonter l’embrayage, je ne plie pas la cheville et je garde toujours le bout du pieds sur l‘embrayage et le talon au sol en le faisant coulisser...

Enfin, lorsque je n'ai pas besoin de l'embrayage, je positionne mon pieds gauche à gauche de la pédale et légèrement en retrait. Il y a souvent un petit emplacement prévu à cet effet.

Préparez l'examen de conduite avec nos vidéos-tutorielsJ'y vais !