14. Leçon n°14 : Changement d’allure, changement de vitesse

J’emploie le terme ‘allure’ pour évoquer la voiture qui va plus vite ou moins vite.
J’emploie le terme ‘vitesses’ lorsque je parle de la première, la deuxième, la marche arrière...etc.


 

Louez et regardez cette vidéo tutoriel pendant 30 jours pour 1,5€ !

Cours payant par abonnement (20 vidéos pour 10€)

13. Leçon n°13 : Changement d’allure, changement de vitesses


Louez et regardez cette vidéo tutoriel pendant 30 jours pour 1,5€ !




Contenu de la vidéo

La bonne allure

Plusieurs éléments permettent de déterminer et de choisir l’allure de mon véhicule.
Celle ci doit être adaptée. Je ne dois pas gêner ni être gêné.

Le premier élément c’est bien sur le code de la route et les règles qu’il impose.
Par exemple une limitation de vitesse, une priorité à respecter...etc...etc

Ensuite je me fie aux trajectoires. Grâce à une règle simple. Plus c’est droit plus je vais vite, plus ça tourne, plus je vais doucement.
C’est pratiquement l’élément le plus important pour déterminer votre choix d’allure.
Par exemple dans une grande ligne droite dégagée en agglomération je vais devoir accélérer et monter la vitesse. En arrivant sur un virage à angle droit je vais devoir freiner et rétrograder pour passer en deuxième.

Enfin, je modifie aussi mon allure selon ce que je vois autour de moi.
Par exemple, un piéton qui veut traverser, des petits virages, une zone de travaux annoncée, un stop.

Changement d’allure, changement de vitesse

Lorsque je modifie l’allure par une accélération précise pour m’adapter à la situation rencontrée je ne change ma vitesse que lorsque j’entends le moteur «demander». C’est une règle absolue.

j’entends, je change. Je n’entends pas je ne change pas. J’évite absolument de regarder mon compteur pour changer les vitesses. Je me fie à ce que j’entends. C’est très fiable et en gardant mes yeux sur la route j’améliore fortement ma sécurité.

C’est assez difficile au début mais ce n’est qu’une habitude à prendre.

Maintenant, lorsque je modifie l’allure par un ralentissement ou un freinage pour m’adapter à la situation rencontrée je change ma vitesse, c’est à dire que je ne rétrograde que lorsque j’ai bien freiné. Le moteur ne demande pas la vitesse inférieure. Mais c’est tout mon corps qui ressent cette demande, ce freinage.

En clair, je ne rétrograde que et seulement que lorsque j’ai suffisamment freiné.

Préparez l'examen de conduite avec nos vidéos-tutorielsJ'y vais !